AUDIO: Ancrer sa Spiritualité

Découvrez le contenu de cette transmission en vidéo en cliquant ci-dessous:

 
Découvrez le contenu complet en version audio en cliquant ci-dessous:
 
 

Le thème d’ancrage a eu plusieurs significations au cours de mon cheminement qui, s’en doute,  sont toutes vraies mais chacune m’a permis d’avoir une meilleure compréhension et acceptation de mon humanité. 

Le terme d’ancrage peut être compris comme:

  • Ancrage au corps physique
  • Ancrage à la Terre
  • Acceptation de son incarnation
  • Ancrage de la spiritualité dans la matière
  • Connexion à la Mère Terre, aux animaux totem, au monde végétal, etc…

J’ai eu la croyance un certain temps, du fait de ma connexion au monde subtil et mes expériences spirituelles, qu’il y avait d’un côté la lumière et de l’autre côté l’ombre, qu’il y avait les Êtres lumineux et de l’autre côté les entités, qu’il y avait une lutte entre deux mondes, celui des gentils et celui des méchants, qu’il y avait ma partie plus élevée et lumineuse de mon Être et de l’autre côté la part sombre de mon humanité. J’ai cru devoir “travailler” pour me libérer des espaces que je considérais comme impurs et qui étaient également jugés et critiqués par l’entourage, tels que des comportements, des émotions, des croyances, des blessures. Cela me rendait malheureuse car je pensais ne pas être suffisamment digne pour être acceptée, reconnue, aimable. Il me fallait alors être une version meilleure de qui j’étais: plus gentille, plus serviable, moins égoïste, être davantage ce qu’on attendait de moi, répondre à la volonté des autres et par-dessus tout, je devais être dans l’amour… 

Je percevais mes méditations comme le moyen de me connecter aux énergies plus élevées de mes guides de lumière, aux Maîtres et de mon âme supérieure. Des énergies qui me rassuraient, me nourrissaient et me permettaient de rentrer à la “maison” et de fuir une incarnation terrestre dont je ne comprenais pas les règles, où il y avait tant de méchanceté, de souffrance, de jalousie et dans laquelle je me sentais profondément seule. 

J’ai pu parfois me sentir plus élevée et supérieure d’avoir la chance d’expérimenter des connexions subtiles avec “le monde d’en haut”, de vivre de fortes expériences spirituelles, de connaître l’existence et de dialoguer avec des énergies “ célestes”, ou encore de ressentir des énergies puissantes d’amour que j’idéalisais par rapport à ce que je considérais comme le simple “amour humain”ici-bas. Tout cet Univers Divin me paraissait tellement mieux que ce monde terrestre.

Ces voyages dans les mondes supérieurs et célestes me permettaient de “supporter” cette vie terrestre dénuée de sens selon moi. J’ai cru un temps que je ne pouvais me sentir bien qu’ en étant là-haut et que revenir ici-bas était une punition; qu’il me fallait rester là-haut pour pouvoir être en contact avec le Divin. 

 

Puis, la Vie, à travers des expériences douloureuses, pour certaines traumatisantes, m’a ramené ici-bas, face à ma propre structure. Ma connexion avec là-haut a commencé à devenir plus difficile durant une période. J’expérimentais une phase douloureuse durant plusieurs années qui m’invitait à descendre dans les profondeurs du non-amour et du non-respect pour moi-même. “Pendant combien de temps allais-je continuer à m’attacher à des situations et des relations dans lesquelles j’acceptais inconsciemment de me détruire et d’être détruite?” 

Dans cette phase de ma vie, je me retrouvais à devoir faire face à de nombreux blocages, à des parasites, à diverses entités qui bloquaient mes voyages et mes connexions vers les dimensions supérieures. Avec le recul, j’ai pris conscience que ces blocages très désagréables à expérimenter m’ont en réalité permis de revenir sur Terre et de vivre pleinement les expériences terrestres qui m’étaient proposées sans pouvoir fuir là-haut!   

En effet, qui je suis désormais si je ne peux plus aller aussi facilement vers les plans supérieurs? Je remarquais que cette difficulté de connexion se manifestait essentiellement pour ma propre évolution personnelle. J’étais ainsi invitée à découvrir Mélanie dans les profondeurs de son humanité. 

Alors que je mettais beaucoup de volonté à tenter de rétablir une connexion céleste comme je pouvais la ressentir et l’expérimenter “auparavant”, sont arrivées les prises de conscience et la mise en lumière de ma colère bien enfouie contre le Divin et le sentiment d’être profondément abandonnée par le Créateur. Il y avait un véritable paradoxe qui se dessinait clairement entre mon envie de connexion aux plans supérieurs afin de passer le moins de temps possible dans les expériences terrestres et me sentir plus « élevée », rassurée et protégée;  et en même temps, plus je passais du temps dans les expériences terrestres qui m’étaient proposées de vivre, plus ma colère contre ce que j’appelais  “le Grand Jeu Divin” et son Créateur s’intensifiait ce qui me conduisit à un refus total de connexion et toute aide du monde d’en haut. 

Je ne pouvais pas faire semblant d’avoir la foi, la confiance, la gratitude, la dévotion et l’amour pour mes amis subtils et les Maîtres, la colère contre le Créateur et sa création devenait trop intense. Pourtant, il me semblait l’avoir ressenti, l’avoir bien en moi, l’incarner de tout mon Être… Mais, en quelques mois et expériences, c’est comme si toute cette merveille céleste et divine avait disparu de ma réalité intérieure. 

Peut-être que je m’étais complètement fourvoyée, que j’avais été complètement perchée pendant quelques années et que la dure réalité terrestre me rattrapait?  

J’avais l’impression de faire équipe avec moi seule, de ne plus savoir où était ma maison: elle n’était plus là haut, elle n’était pas ici sur cette Terre. J’étais partie pour ne compter que sur moi-même et n’avoir besoin de personne pour vivre cette incarnation, poursuivre mon chemin et ma quête intérieure dans une forme de dureté, de déconnexion à l’Amour et de rejet pour ce qui m’entourait. J’entendais mon égo criait en moi “Je n’ai besoin de personne et surtout pas de l’aide divine!” 

 

Il m’a alors fallu descendre dans les profondeurs de mes ombres grâce à ces expériences de vie, puiser ma force et ma foi dans le petit humain que je suis. Mais pas seulement. Il m’aura aussi fallu apprendre à faire appel à l’aide et le soutien de la Terre, de la Mère divine et du monde végétal pour m’enseigner l’accueil des différentes facettes de mon humanité et comprendre en quoi les multiples visages, aspects de l’humain ont besoin de recevoir de la douceur, de la bienveillance sans jugement et une acceptation inconditionnelle afin que l’être humain que nous sommes ressente le droit et la légitimité d’exister.  

Enfin, les circonstances de vie m’ont conduit dans deux expériences qui ont été jusqu’à aujourd’hui les plus fortes que j’ai été amenée à vivre. Ces deux expériences se sont suivies de quelques jours. J’évoquerai seulement une d’entre elles qui a le plus de lien avec le thème de cet article.  

Lors de cette expérience, je suis amenée à vivre ce que j’avais finalement toujours demandé au plus profond de moi mais sans savoir en réalité ce que cela impliqué réellement. Au cours de cette expérience, j’ai revécu un réveil de mon énergie de vie, l’énergie de Shakti, ressentant son puissant désir de monter vers les centres énergétiques supérieurs. En un instant, je ne ressentais plus mon corps physique, comme si celui-ci avait complètement disparu, je ne percevais plus de densité en moi, seulement une puissante énergie. J’avais la forte sensation de me fondre dans l’énergie tout autour de moi. L’énergie autour de moi devenait l’énergie en moi et mon Être énergétique se fondait dans l’énergie tout autour de moi. Puis, il n’y avait plus de séparation entre moi et le vaste Tout qui m’entourait. L’Énergie de la Vie me traversait entièrement et je ressentais l’Univers dans chacune de mes cellules. Des moments de l’histoire me traversaient comme des flashs, comme si mes cellules contenaient en elles toute l’histoire de cette humanité, alternant entre des instants d’une intensité d’Amour et en une demie-seconde, j’étais traversée par des épisodes de forte souffrance. Je réalisais que la mémoire de l’humanité était en moi, ressentant à la fois la puissance d’amour présent ici-bas mais également toutes les souffrances et le sang versé. Il m’était insupportable de ressentir cela et je commençais à lutter contre l’expérience qui m’était proposée. La terreur se manifestait en moi et je me réfugiais instinctivement auprès de la Terre pour recevoir son aide. En état de prosternation à la Terre, je vis apparaître l’image d’un bouddha qui s’effaçait progressivement en devenant une poussière de lumière qui disparaissait dans le Cosmos. 

A cet instant, je voulais à tout prix que l’expérience s’arrête et je réalisais mon désir ardent de vivre, à quel point je n’étais pas prête à disparaître, de quitter la Terre. Je voulais Vivre. L’expérience me mettait face à un grand désir d’ascension, de réalisation et pourtant, c’était à la Terre que je remettais mes peurs, ma terreur. 

Je suppliais la Terre de m’aider à rester enracinée à elle, ancrée  dans mon corps physique pour ne pas laisser partir ma conscience plus haut et dans une expérience inconnue où je ne sais pas même pas si j’allais retrouver le chemin pour revenir en moi. Cela me demandait une force considérable pour rester là. 

Toutefois, je pense que pour la première fois, je ne me suis jamais sentie aussi proche de la Mère Terre. Je réalisais à quel point j’avais besoin de sa puissance, son soutien pour m’apaiser alors qu’au plus profond de moi, j’avais toujours mis sur un pied d’estale le monde céleste, le monde de la Terre me semblait comme inférieur. 

 

Cette expérience a continué sur plusieurs semaines où j’ai vécu des épisodes similaires qui se déclenchaient sans prévenir mais fort heureusement, ces expériences étaient moins intenses que la première. Elles m’invitaient toutes à installer et ancrer en moi mon désir, dorénavant conscient,  d’être en vie, d’être ancrée et de vivre pleinement mon expérience terrestre et humaine.

Le soutien reçu de la Terre avait provoqué un tsunami à l’intérieur de ma structure interne qui a révélé ma connexion physique et énergétique à la Mère Terre. Cet ancrage physique et énergétique à la Terre et à mon incarnation terrestre m’a demandé une période d’immobilisme nécessaire qui a duré environ un mois pour intégrer, ancrer dans les profondeurs de ma structure ces expériences, ma connexion avec l’énergie de la Terre. Durant cette période, je ressentais une envie profonde et vitale d’être le plus souvent possible dans la nature, de marcher, d’avoir mes pieds et mes mains en connexion avec la Terre, de méditer et contempler le monde de la nature. Alors que j’avais essentiellement explorer une connexion et un dialogue avec des énergies plutôt cosmiques, j’expérimentais un dialogue subtil avec Mère nature. Je dialoguais d’une manière, si je puis dire, télépathique, intuitive, avec les arbres, les oiseaux, les insectes. Tout me paraissait tellement vivant autour de moi. Je chantais au milieu de la forêt avec la sensation de chanter pour et avec les arbres, la Terre et le Ciel.  

C’est progressivement que je percevais l’Amour céleste tant recherché vers le haut, tout autour de moi. Je ressentais également l’amour qui me traversait intérieurement par mon énergie de vie, ma Shakti, qui  manifestait sa présence et s’éveillait avec joie lors de mes balades en forêts , traversant toutes les cellules de mon corps. Je ressentais cette énergie d’Amour qui était tout “simplement” la Vie partout où ma conscience se déposait. “Tout simplement” car j’avais la sensation d’avoir recherché depuis longtemps ce que j’étais en train de vivre intérieurement, et soudain, tout me paraissait simple, limpide, comme si cela avait toujours été là, mais que je ne le voyais pas. Un voile était tombé ou mes yeux s’étaient enfin ouverts. Comment je n’avais pas pu le voir alors que cela me semblait si clair maintenant? Je ressentais l’Amour, le Divin, les énergies célestes dans un arbre, une feuille, une fleur, un animal, sur la Terre. La Vie était tout simplement magnifique remplie d’amour que je ne percevais pas jusqu’à alors. 

 

La séparation que je ressentais et qui me semblait si réelle entre le monde d’en haut, le monde terrestre et le monde d’en bas s’estomper petit à petit. J’y voyais trois mondes en fusion, le Divin que je cherchais “là-haut” était en fait juste là, tout autour de moi et me souriait. J’entendis intérieurement: “ Tu me cherchais seulement à un endroit alors que je suis ici, partout et en toi”. Je voyais le créateur dans sa création, je voyais mes guides de lumière dans les arbres, je voyais la Mère divine dans les yeux d’une vache, je faisais appel à l’aide du créateur en me connectant à la Mère Terre. 

J’intégrais ma spiritualité dans mon incarnation, mon Être divin dans mon humanité. L’un et l’autre était en réalité la même face d’une même pièce et je n’avais plus la sensation d’être seule ici et que ma famille, mon équipe spirituelle, ma maison était loin là-haut, loin de moi. Ils étaient et avaient  toujours  été là, juste à côté de moi.

 

La lumière et l’ombre, à travers mes expériences traumatisantes, avaient joué chacune leur mission. La lumière comme l’ombre, avait été mes plus grands Maîtres pour me ramener ici et me faire expérimenter l’Amour sous différentes formes, m’enseigner l’ancrage dans mon humanité, l’intégration de ma lumière intérieure dans mon ombre, la conscience d’être à fois un Être divin et humain, de vivre une vie terrestre magnifiquement orchestrée par le Divin ici présent. 

 

J’avais la sensation d’avoir fait une découverte révolutionnaire pour moi-même! et j’avais envie d’exprimer haut et fort à toutes les personnes qui ressentaient une solitude profonde, à la recherche d’une vérité et un besoin de retourner à la maison, que le Divin était là, bien incarné avec nous, partout à nos côtés et qu’il nous avait en réalité jamais laissé seul “en bas”. 

L’ancrage nous demande d’avoir le courage de revenir à la source de la Terre, de s’enraciner à Gaia, tel un enfant de la Terre par un cordon ombilical énergétique. 

Nous parlons en effet beaucoup de s’élever spirituellement, de se reconnecter à notre essence, notre âme et de revenir à la Source Divine, à la maison. J’avais la sensation de trouver la sécurité là-haut lorsque j’avais peur “en-bas”. Toutefois, j’ai la sensation aujourd’hui et là où j’en suis,  d’avoir réalisé l’importance de revenir à la Terre, combien j’appartiens à cette Terre et la beauté de me laisser glisser et m’enraciner puissamment à elle. La Terre est l’incarnation de l’Amour inconditionnel et inclusif. Elle nous accueille tel que nous sommes et nous apporte un soutien illimité. Son énergie, sa douceur et son Amour inclusif nous aident à retrouver en nous cette sécurité intérieure, ce pilier solide qui nous habite, notre puissance à faire face aux situations, aux évènements de l’incarnation et d’affirmer l’Essence de notre Être. 

 

Ce retour à la Terre nous invite à revenir dans un état de présence à notre corps, de s’ancrer dans notre corps physique et à tout le vivant qui nous traverse à travers nos sens, nos émotions, notre intuition, nos aspirations profondes. Parallèlement, l’ancrage à la Terre nous permet de reprendre notre pouvoir, d’activer notre force intérieure, notre énergie de feu et ascensionner intérieurement. 

 

La Terre est à mon sens l’enseignante qui nous guide dans la traversée de nos ombres, à explorer notre humanité dans toutes ces différentes facettes. En cela, elle nous permet de nous élever vers les dimensions supérieures de notre Êtres par la traversée de notre humanité afin que notre part spirituelle et notre part d’humanité, notre part sacrée et notre part considérée comme impure ne soient plus simplement deux facettes séparées mais au contraire la même face d’une même pièce.  

 

La reliance à l’énergie de la Terre nous aide à nous élever et éveiller nos centres énergétiques supérieurs à notre rythme, d’écouter son guide intérieur afin de poser des actions concrètes en alignement avec notre cheminement de vie.  

Notre ancrage à notre corps physique nous permet de vivre pleinement notre mission terrestre, de faire descendre avec plus de facilité au cœur de la matière nos aspirations profondes, de les concrétiser, de nous mettre en action et de voir se manifester nos projets, nos idées, nos valeurs. 

 

Entre le Ciel et la Terre, entre la spiritualité et l’incarnation, nous trouvons notre point d’équilibre en interconnexion avec notre monde intérieur et le monde extérieur qui nous permet de vivre une vie à la fois spirituelle et terrestre plus harmonieuse. 

 

Découvrez aussi en lien avec cet article: Le déni d’incarnation et la blessure de trahison
 

© Mélanie LEMONNIER
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.melanielemonnier.fr
Mots clés : Terre, Gaia, incarnation,  humanité, féminin, spiritualité, monde d’en-bas

En lien avec cet enseignement,  recevez en cadeau la méditation guidée de Reconnexion avec ses guides spirituels   

Votre cadeau de bienvenue

pigeons-in-the-cloud-img
Recevez la méditation guidée de reconnexion à vos guides spirituels pour vous aider dans vos choix, vos décisions et dans les directions à prendre en alignement avec les aspirations de votre âme.

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez comme cadeau de bienvenue une méditation guidée gratuite de reconnexion à ses guides spirituels!

Nous appliquons une politique anti-spam stricte! Consultez notre politique sur la vie privée pour plus d’informations.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print

Mélanie Lemonnier

Thérapeute intuitive médiumnique, soins énergétiques, praticienne en hypnose spirituelle, accompagnement avec la Médecine du Cacao ainsi que professeur de hatha yoga traditionnel, je vous accompagne sur votre chemin d’auto-guérison et d’éveil en prenant en compte la totalité de votre Être. Je vous propose un accompagnement intuitif médiumnique grâce à mes perceptions extrasensorielles qui vous invite à une transformation intérieure profonde, à vous reconnecter à votre âme et à votre dimension spirituelle.

Recevoir les derniers articles

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez comme cadeau de bienvenue une méditation guidée gratuite de reconnexion à ses guides spirituels!

Nous appliquons une politique anti-spam stricte! Consultez notre politique sur la vie privée pour plus d'informations.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Adresses des cabinets

Adresse du cabinet

Mes autresArticles

Mes prestations

Pour prendre rendez-vous

Besoin de discuter avant de prendre rendez-vous?

06 26 55 54 83

N’hésitez pas!
Sentez-vous libre de m’appeler et je répondrai avec plaisir à toutes vos questions.

Pour prendre rendez-vous

APPELEZ MOI

078 634 21 11

Besoin de discuter avant de prendre rendez-vous?

N’hésitez pas!
Sentez-vous libre de m’appeler et je répondrai avec plaisir à toutes vos questions.